Your link text
Pourquoi votre liste de prospects n’augmente pas ?

Pourquoi votre liste de prospects n’augmente pas ?

La prospection fait partie du travail de toute entreprise. Attirer de nouveaux clients, susceptibles d’être séduits par vos nouveaux produits, c’est vi-tal ! Sur internet, vous pouvez séduire un grand nombre de clients potentiels, pourtant ce n’est pas si simple de les séduire réellement. Sans doute le fait d’être potentiellement en contact avec le monde entier : les internautes reçoivent des sollicitations de toute part et ne retiennent que celles qui les fait vraiment craquer. Comme vous 😂.

 

Vous n’avez pas le temps

Le temps, devenu le luxe de notre époque, nous fait souvent défaut malgré les solutions qui permettent d’aller toujours plus vite et d’automatiser un maximum d’actions. Un paradoxe que vous pouvez changer à votre avantage, justement en automatisant votre liste de prospect ! Pour cela, il y a évidemment des solutions comme la newsletter ou l’abonnement aux mails promotionnels, aux articles de blog, à proposer à vos internautes. Vous n’aurez plus à chercher des prospects ni à attendre qu’ils vous trouvent. Vous pouvez aussi déléguer la création de vos offres à un professionnel qui sera sûrement plus rapide que vous.

Personne ne s’abonne !

1 abonné par-ci, 1 abonné par-là, votre liste de prospect peine à s’agrandir. Soit vous ne ciblez pas les bonnes personnes, soit vous les ciblez bien mais vous ne parvenez pas à les attirer vers votre liste de prospects. Demandez-vous si l’outil mis en place pour leur permettre de s’abonner est adapté. La faille se trouve certainement dans votre façon de présenter les choses : pour qu’un internaute s’abonne, il faut souvent lui offrir quelque chose. Une mise à jour gratuite, un cadeau en rapport avec ses centres d’intérêt. Les prospects doivent être convaincus que votre prospection n’est pas de la poudre aux yeux, ni une arnaque dissimulée. Vous devez être digne de confiance. A vous ensuite, d’entretenir cette relation de confiance à travers vos actions de prospection ! Cela peut en effet être perturbant, car vous n’avez pas toujours de communication directe avec vos prospects. Pourtant, c’est bien la relation de confiance qui fait toute la différence. Déjà rien qu’en parcourant votre site, l’internaute doit se dire : « oui, ici je vais trouver mon bonheur ». Il doit déjà avoir envie de s’abonner à vos futures offres.

Travaillez votre prospection

Si vous pensiez vous contenter de placer un bouton « abonnez-vous » pour gagner des prospects, vous déchantez sûrement. La proportion d’abonnés par ce biais et souvent assez faible. Imaginez quelque chose à offrir à vos internautes : des ebooks gratuits par exemple. Attention, un vrai ebook, qui apportera un vrai plus ! Sollicitez les prospects sur les réseaux ou ils se trouvent, les groupes Facebook et LinkedIn sont là pour vous aider. A vous, en fonction de votre activité, de trouver quelle cadeau ou réduction permettra d’étoffer votre liste de prospects.

Des abonnés, qui ne lisent pas !

Vous avez enfin réussi à agrandir votre liste de prospects mais, lorsqu’il s’agit d’ouvrir un mail, ils sont aux abonnés absents ! Ne vous découragez pas : vous avez déjà fait une bonne partie du travail en trouvant des prospects. Il vous suffit à présent de trouver la bonne stratégie pour qu’ils lisent vos mails et qu’ils (re)deviennent clients.et éventuellement tout comme vous l’avez fait pour attirer de nouveaux abonnés. Les thèmes sur lesquels vous écrivez correspondent-ils à ce qu’attendent vos abonnés ? Vos titres sont ils suffisamment accrocheurs ?

Maintenant qu’ils lisent, ils ne cliquent pas !

Sachez que des problèmes techniques peuvent expliquer cela : votre newsletter est-elle facilement lisible par n’importe quel client de messagerie ? Sur les écrans de toutes les tailles ? Ensuite, il peut s’agir d’un problème de présentation : les liens vers vos produits ne donnent pas envie de clique parce qu’ils sont trop petits, parce qu’ils prêtent à confusion… Vous savez quand vous cherchez le lien de désabonnement dans newsletter que vous ne supportez plus ? Et bien il vous faudra faire tout l’inverse : un joli bouton coloré et bien visible !

Un mauvais référencement

Un site internet sans un bon référencement, c’est un manque à gagner colossal. Les techniques SEO, qui permettent d’être bien référencé, évoluent tout le temps en fonction des exigences des moteurs de recherche. Mais depuis toujours, ce qui fonctionne est de travailler le texte de vos pages web : il permet de bien placer vos pages dans Google pour attirer de vrais prospects. Un internaute qui cherche « chocolats de Noël artisanaux » et qui tombe sur votre site, va certainement y acheter des produits. Sauf, si vous ne vendez pas de chocolats. Le référencement passe par la rédaction de fiches produits, de catégories de produits et d’articles de blog principalement. Il faut donc être à l’aise avec l’écriture ou faire appel à une plume.

Vos flops sur les réseaux sociaux

Il y a ceux qui ont beaucoup d’abonnés mais peu de likes, ceux qui ont des likes mais aucune commande… Sur les réseaux sociaux aussi, tout est affaire de séduction. Vous devrez leur proposer des choses auxquelles ils ne peuvent pas résister : une occasion inratable. Certaines activités devront aussi faire preuve de séduction en choisissant avec soin chaque terme de leur publication. Les publications à succès sont souvent celles qui font rire, même sur des sujets pas très drôles a priori. Mettez-vous dans la peau de l’internaute (que vous êtes aussi, n’oubliez pas!) : des publications sur les réseaux sociaux, des notifications, vous en recevez toute la journée. Vous ne les lisez sûrement pas toutes ! Mais certaines vous interpellent et vous ne résistez pas à l’envie de cliquer et même de partager. La publication va alors apporter des prospects nouveaux à son auteur. En tant que professionnel, vous êtes idéalement placé pour savoir ce qui va interpeller vos internautes. Vous devez simplement faire un petit effort de dissociation pour oublier quelques instants votre regard de professionnel sur ce que vous souhaitez vendre… Pas simple du tout en fait !

Vous n’avez pas le talent pour ça !

La prospection demande de l’imagination, un esprit marketing et une facilité à communiquer. Vous êtes sans doute doué dans votre activité, mais pas forcément pour la prospection : faites appel à un pro !

7 raisons qui empêchent votre activité de décoller

7 raisons qui empêchent votre activité de décoller

Le succès d’une entreprise ne doit rien au hasard, ou très peu. Même si un coup de chance facilite les choses ! Votre réussite ne dépend pas d’un miracle ou d’une coïncidence, mais de votre capacité à cerner vos points forts et vos points faibles. Ici, nous allons plutôt titiller vos points faibles… Prêt à vous regarder dans la glace ?

1 – Mes prospects ne savent pas que j’existe…

Pour que votre activité décolle, elle doit être connue de ceux qui peuvent devenir vos clients. Dit comme ça, ça semble évident. Mais ! Mettez-vous à leur place : lorsque vous êtes un client ou un prospect, comment vous y prenez-vous pour chercher un prestataire ou une entreprise qui puisse vous aider ? C’est cet état d’esprit que vous devez avoir pour savoir comment atteindre vos clients potentiels. En partant du point de vue de l’internaute, vous pourrez mieux cibler le référencement de votre site par exemple, en choisissant des mots clés qui vous rapportent vraiment des clients. Vous améliorerez votre visibilité sur les réseaux sociaux en communiquant de façon plus adaptée à votre cible.

2 – Mes prospects ne trouvent pas leur bonheur !

Pas de panique, il suffit souvent de changer quelques détails pour que ce problème ne soit qu’un vieux souvenir. Vous-même avez sans doute déjà vécu cette expérience. Vous trouvez un prestataire, un site ou un magasin qui semble détenir la perle rare que vous cherchez. Malheureusement, vous n’arrivez pas à mettre la main sur ce qu’il vous faut : il manque une description qui vous convainque, un tarif, des délais… Le site n’a pas de champ de recherche, le menu de navigation n’est pas assez complet ou au contraire tellement complet qu’on n’a pas le courage de le parcourir…

La meilleure solution pour savoir si votre activité permet vraiment à vos prospects de vous choisir, est de concevoir votre site de manière à faciliter la vie de vos prospects.

3 – Je ne sais pas valoriser mon activité

Vous connaissez mieux que quiconque la valeur de votre travail. Le prospect qui lui, vous découvre, ne sait pas d’emblée que votre activité est idéalement conçue pour lui. Vous devez donc lui faire des appels de phare bien appuyés pour qu’il commence à y croire. Apprenez à mettre en avant les qualités de votre entreprise, les points forts qui vous démarquent de la concurrence : une plus grande quantité de choix dans les prestations, un service après-vente irréprochable, des avis clients rassurants…

Enormément de détails peuvent convaincre un prospect de devenir client, et tout autant peuvent le faire partir en courant de votre site. Vous devez donc présenter tous vos points forts et surtout, faire en sorte que le prospect les voient. Le risque est qu’en publiant de nombreuses informations susceptibles de vous vendre, vous pouvez de noyer l’internaute. En variant la mise en page et le type de contenu, vous parviendrez au contraire à le captiver. Travaillez vos textes, vos visuels, l’ergonomie de votre site : on doit pouvoir y naviguer, pas y chavirer!!

4 – Mes visuels ne collent pas avec mon activité

Votre entreprise, son site internet et ses plaquettes de présentation renvoient une image qui vous parle sans doute à vous (heureusement!), mais parle-t-elle vraiment à votre clientèle potentielle ?

L’apparence et le style de communication de votre entreprise doit être proche du public ciblé. Mais cela demande un vrai talent : vous êtes sans doute doué pour votre travail, mais pas forcément pour concevoir vos visuels ! Confiez votre image à un pro.

5 – Un problème technique vous a échappé

Il suffit d’un détail qui vous échappe et les clients défilent sans jamais vous contacter ! Par exemple, un formulaire de contact trop compliqué à remplir au point de décourager l’internaute. Si pour vous, tout semble simple, ce n’est pas forcément le cas des internautes qui découvrent votre site. Or, les problèmes techniques découragent souvent les internautes qui ne veulent pas perdre de temps avec une démarche dont ils ne sont pas sûrs qu’elle aboutisse.

Les dysfonctionnement techniques peuvent aussi concerner les pages informatives ou les les pages de vente en ligne : êtes-vous sûr que l’internaute peut accéder à toutes les fonctionnalités proposées par votre site ? Un check-up s’impose !

6 – Je n’arrive pas à provoquer le déclic

Vous avez pensé à tout pour que votre activité décolle : des prix attractifs, un référencement en béton, une belle présence sur les réseaux sociaux et pourtant, vous êtes toujours sur la piste de décollage, au point mort.

Peut-être qu’il manque juste une information qui va conforter l’internaute dans son choix : une connexion sécurisée, un moyen de paiement facile, une gamme de produits / prestations élargie, un design moderne…

7 – Je ne sais pas communiquer

Pire. Vous pensez que vous savez communiquer mais en fait, non. Communiquer, ce n’est pas seulement savoir s’exprimer. En marketing, c’est aussi savoir exprimer ce que le public ciblé cherche. Et c’est tout un art ! Développer une entreprise demande une communication limpide et stratégique, tout autant que captivante : les prospects doivent comprendre facilement ce que vous proposez, votre fonctionnement mais aussi se dire « je veux travailler avec elle ». D’un côté, des explications claires et concrètes, de l’autre des accroches séduisantes. Pour cela, il faut manier les mots et les visuels avec brio, une fois de plus !

Comment bloguer de façon efficace et professionnelle ?

Comment bloguer de façon efficace et professionnelle ?

Rédiger un blog, c’est être aux aguets d’une idée, d’une tournure de phrase, d’une opportunité : ne vous contentez pas d’écrire ce que vous pensez (ce qui est déjà pas mal !). Laissez votre créativité guider vos doigts sur le clavier.

Trouvez facilement une idée d’article

Combien de fois vous êtes-vous posé devant votre écran en disant « je dois bloguer, déjà 1 mois sans article… ». La première chose à faire pour avoir une bonne idée d’article, est de tout de suite vous débarrasser de cette autorité que vous vous imposez à vous-même. Imposez-vous plutôt une organisation : chaque semaine, vous bloguerez. Vous craignez de ne pas avoir d’idée ? Vous en aurez pourtant !

Attrapez-la quand elle vous vient !

Une idée peut être sensationnelle mais elle surtout furtive. Comme un éclair, elle apparaît aussi vite qu’elle disparaît, vous devrez la saisir en plein vol pour qu’elle ne vous échappe pas.

Vous avez une idée d’article géniale mais vous êtes en plein dîner de famille : notez-la dans votre smartphone ou sur la nappe (en papier). En moins de 10 secondes, vous avez votre idée. Lorsque le jour de bloguer viendra, vous n’aurez plus qu’à l’écrire : fini les longues heures passées à trimer sur un article qui dès le départ, ne convenait pas. Lors de la rédaction, la tête dans le guidon, vous aurez d’autres idées d’articles qui vous viendront. Là aussi : notez-les avant qu’elles ne s’évaporent ! Elles vous serviront les semaines suivantes.

En partant de vos expériences, vous trouverez des idées d’articles uniques qui refléteront vos points de vue. Cette singularité est la clé du succès à bien des égards, car vous savez de quoi vous parlez :

  • Personne d’autre que vous ne détient cette astuce que vous avez trouvée, vous aurez plus de facilité à faire le buzz.
  • Vous tenez l’internaute en haleine, qui se dit « enfin un blog qui m’apprend quelque chose de nouveau ».
  • Vous maîtrisez le sujet et pouvez donc écrire avec naturel et spontanéité : essentiel pour accrocher le lecteur ! Il peut aussi arriver que vous deviez freiner votre spontanéité pour garder certaines connaissances « secrètes ». Cela vous porterait préjudice de dévoiler des astuces qui justement, sont l’essence de votre business. Vous devrez apprendre à ne pas trop en dire…

Structurez pour mieux guider

La structure aide l’internaute à comprendre tout ce dont vous parlez mais contribue aussi à maintenir le suspens jusqu’à la fin de l’article. Profitez des premiers paragraphes pour introduire le sujet et faire prendre conscience au lecteur du contexte, avant de dévoiler les réponses à ses questions.

L’organisation des paragraphes permet à la fois d’éviter les redites et de guider l’internaute dans une certaine logique.

Un soupçon de marketing

Même si votre blog n’a pas vocation à vendre un produit ou une prestation, il y a un aspect marketing à ne pas négliger : attirez l’internaute vers d’autres articles, donnez-lui envie de s’abonner à votre blog, à vous suivre sur les réseaux sociaux. Lors de la rédaction d’un article de blog, ayez toujours une pensée pour les tournures de phrases propices au partage !

Le fond & la forme

Votre article propose un contenu, une idée, une information, une opinion… Tout cela nourrit l’internaute et sa soif de curiosité. Sauf s’il ne parvient pas à savourer ce que vous lui avez concocté ! Parfois, le fond de vos articles est excellent, mais la forme le rend juste imbuvable. Des phrases trop lourdes, trop compliquées ou mal formulées, bref on ne voit suit pas ! Le style d’écriture mais aussi la mise en page décuple l’efficacité de votre article. La rédaction web ne s’improvise pas.

Voilà pourquoi de nombreux blogs font appel à des professionnels de la communication pour les accompagner.

Les accroches changent la donne

C’est fou ce qu’un titre ou une expression bien tournée peut produire comme effet. En quelques mots, les accroches peuvent donner un aperçu de votre personnalité, surtout lorsqu’elles sont drôles. Elles happent l’attention comme un aimant ! L’humour a toute sa place dans votre blog, même professionnel, sauf si vous vendez des pierres tombales… D’autres sujets sérieux, comme l’assurance, dont on a souvent besoin dans des situations fort désagréables, peuvent toutefois être abordés avec humour sans être déplacés.

Mettre en ligne et/ou programmer

Vous venez de poser le point final, un sentiment de fierté vous envahit, et votre index s’apprête à cliquer sur « Publier ».

Stop ! L’un des rituels particulièrement bénéfiques en rédaction web est la relecture à froid. Relisez votre papier au moins quelques heures plus tard, voire même plusieurs jours après. Des énormités vont vous sauter aux yeux, des fautes sans doute, mais aussi des tournures de phrases qui vous semblaient sensationnelles et qui d’un coup, vous font presque honte.

Parfois, au fil de la rédaction de vos articles, vous aurez des tas d’idées, trop d’idées. Vous pouvez les rédiger plus tard ou dans la foulée si vous êtes du genre endurant.  Dans ce cas, vous trouverez très pratique d’utiliser la fonction « planifier » : vos articles seront automatiquement publiés quand vous l’avez décidé, pendant que vous siroterez votre boisson préférée en toute insouciance.

Le texte, le texte… et les images alors ?

En rédigeant votre blog, vous serez préoccupé par la qualité du texte, et vous avez raison. Avant de travailler la mise en page, trouvez des images qui illustreront l’article. La règle d’or ? L’image à la une (positionnée près du titre) est incontournable ! Choisissez-la dans une banque d’image en veillant à ce que son format soit compatible avec vos publications sur le blog et sur les réseaux sociaux. Car un article de blog se partage ! Et l’image a sans doute 2 fois plus d’effet auprès des internautes qui n’hésitent pas à « aimer » votre post juste pour son image… Même si le but est que votre article soit lu !

Un blog sans image, c’est comme une mousse au chocolat sans sucre, ça laisse un goût amer : avec le temps, vous aurez de plus en plus de facilité à trouver des images séduisantes.

Fondation de votre business : les 5 étapes clés

Fondation de votre business : les 5 étapes clés

Prêt à créer votre entreprise ? À lancer un nouveau produit sur le marché ? Voici quelques conseils avisés pour bien démarrer votre business.

1-    Qui est votre client cible ?

Dans l’esprit de l’entrepreneur, une seconde suffit pour avoir une image de la clientèle visée. Pourtant, la connaissance du public potentiellement intéressé par votre activité doit être la plus précise possible, pour 3 raisons principales.

Pour démarrer votre activité du bon pied avec des produits vraiment adaptés aux besoins et au profil du client

Pour fidéliser en proposant à votre clientèle une palette de produits qui les fera revenir vers vous régulièrement. Certains d’entre vous peuvent même deviner à quelle période le client reviendra vers eux : périodes scolaires pour les étudiants, vacances pour les activités touristiques…

Pour augmenter votre chiffre d’affaires en trouvant de nouvelles solutions auxquelles vos clients ne sauront pas résister. Le but est qu’ils commandent plus de produits que prévu ! On peut aussi faire évoluer les produits ou prestations proposées sur votre site voire envisager la refonte d’un site, en fonction des nouvelles tendances qui séduisent vos clients.

Comment définir le profil de votre client cible ?

Vous devez être en mesure de proposer à vos clients des services à leurs goûts. Posez-vous les bonnes questions sur qui ils sont ! Quelle est leur tranche d’âge, leur niveau intellectuel ? En fonction de cela, quels sont leurs hobbies, leur univers y compris leur univers professionnel ? Qu’est-ce qui, dans l’actualité, les concerne particulièrement ?

Cette connaissance du client est la base de votre stratégie marketing. En découlent tous les processus que vous mettrez en place par la suite.

2-     Créer votre marque

Le secret de la réussite passe avant tout par votre identité, votre singularité. Si vous débutez dans l’entrepreneuriat, vous sous-estimez peut-être encore cet aspect du business car en tant que client, vous ne vous êtes jamais aperçu du pouvoir de séduction que la signature d’une entreprise peut avoir sur vous. Pourtant, c’est souvent ça qui fait la différence, ce qui vous fait acheter chez elle et pas chez une autre. Le charme opère tout simplement, vous ne vous posez pas de question. Mais lorsque c’est vous qui montez voter business, vous devez fonctionner différemment, vous devez savoir ce qui fait vraiment flancher vos clients. Créez une identité unique, la vôtre, démarquez-vous par votre communication, votre fonctionnement. Il y a des centaines de manières de créer votre marque.

Ensuite, rien ne dit que votre marque ne changera pas dans le futur ! Elle peut évoluer au fil du temps, pour s’adapter à son époque. Elle peut même radicalement changer, le monde actuel évolue très vite et il n’est pas rare que de nouveaux mouvements prennent une ampleur considérable, avec un succès explosif. Pourquoi ne pas exploiter ce succès s’il peut se prêter à votre activité ? La marque de votre entreprise n’est pas forcément figée, au contraire. La souplesse est sa meilleure alliée.

3-    Définir votre USP

Si vous avez déjà réalisé les 2 étapes précédentes, vous connaissez votre client cible et vous avez créé votre propre marque, alors vous avez les bons ingrédients pour définir votre Unique Selling Proposition.

« Unique » fait référence à votre identité, à la singularité d’un produit.

« Selling » sous-entend que cette marque unique doit séduire, donc correspondre aux attentes de vos clients. Ayez le sens du commerce, donnez envie d’acheter. Cela passe par l’application de méthodes de communication bien rodées, qui mettent en avant les qualités du produit mais aussi qui répondent à un besoin, à un goût, une préférence…

« Proposition » correspond à l’appel à l’action. Vous devez proposer une offre irrésistible qui va inciter l’internaute à acheter ou à vous contacter : une promotion, un tarif avantageux…

L’USP est votre stratégie commerciale en somme. Les agences de communication peuvent vous orienter pour définir votre USP : leur expérience sur le choix des mots et la manière de les mettre en valeur vous sera d’une aide précieuse !

4-    Créer des offres claires

Vous connaissez votre produit sur le bout des ongles. Pour autant, êtes-vous vraiment bien placé pour gérer l’aspect marketing de votre business de façon optimale ? En effet, concevoir des offres demande un recul que vous aurez peut-être du mal à prendre, tandis qu’un professionnel peut plus facilement garder un recul nécessaire pour créer une offre commerciale efficace. Il a également une expérience qui le rend plus compétent pour créer cette offre. Elle doit être concise mais aussi suffisamment renseignée, séduisante et convaincante, et enfin, propice au développement de votre entreprise. Votre webmaster doit donc être sensible à tout cet aspect pour vraiment optimiser votre site.

Quelles informations mettre en avant ? Comment les mettre en avant ? Des choix stratégiques essentiels pour votre réussite.

5-    Fixer vos prix

Sans eux, pas de business ! Les prix sont aussi cruciaux pour vos clients que pour votre survie. Mieux, s’ils sont bien définis, ils permettent à l’entreprise de se développer. Or, c’est bien cela qui compte lorsqu’on parle argent. Décider du tarif d’une prestation ou d’un produit, c’est faire des compromis entre rentabilité pour vous, et accessibilité pour vos clients. Un compromis parfois tellement compliqué à déterminer, surtout avec le coût de la vie toujours plus cher, qu’il peut être nécessaire de trouver une manière innovante de vendre votre travail. De faire des bénéfices, tout en satisfaisant vos clients. Les cartes de fidélité des magasins sont un exemple de ces compromis. Pour maintenir des prix accessibles aux clients, le supermarché les fidélise afin de garantir une rentrée financière régulière et suffisante.

Vous l’aurez compris, avoir un site internet ne suffit pas pour faire décoller votre activité. Si vous suivez ces 5 étapes dès le démarrage de votre business, vous optimisez son avenir ! Avant même de mettre en ligne une prestation, c’est chacun de ces points que nous pouvons travailler ensemble, poser sur le papier. Vous pourrez ainsi mieux anticiper certaines difficultés et laisser le champ libre au développement de votre entreprise.

Quelles informations donner pour demander un devis à un webmaster ?

Quelles informations donner pour demander un devis à un webmaster ?

Vous êtes sur le point de demander un devis à un webmaster mais… Vous ne savez pas par où passer ! Voici un petit guide pour être sûr de n’oublier aucun détail.

Le site et ses options

Pour permettre au webmaster d’établir le devis le plus juste, pensez à préciser tout ce qui peut être chiffré. Avant de demander un devis à votre webmaster, listez tout ce dont vous pensez avoir besoin :

  • Type de site : blog, site classique, boutique
  • Sa particularité : publication d’annonces, présence d’un forum, de témoignages…
  • Le nombre de pages : y aura-t-il un texte à intégrer ? Possédez-vous la version html ?
  • Le nombre de designs différents (1 seul design pour toutes vos pages, ou 1 design différent pour chaque type de pages ?)
  • Confiez une maquette complète si vous en possédez une
  • Nombre d’images à intégrer (sont-elles déjà prêtes où le webmaster doit-il les créer, les travailler ?)
  • Nombre de formulaires
  • Détailler toutes les fonctionnalités que vous souhaitez donner à votre site

Chaque détail compte en création de site !

Divi WordPress Theme

L’objectif de votre site

Le jour où, dans votre esprit est née l’idée de créer un site internet, vous aviez un objectif bien en tête. Vous mettre au même niveau (ou dépasser !) que vos concurrents, développer de nouvelles prestations, toucher des internautes pour devenir populaire, faire connaître une idée de génie… Et vous ? Quelle est cette étincelle qui vous amène ici ? Pensez à l’exprimer à votre webmaster afin qu’il puisse pleinement contribuer à votre projet en vous donnant des conseils précieux sur le type de site à créer, les options qui feraient décoller votre projet et surtout, les erreurs à ne pas faire.

Vous pouvez très bien dire à votre webmaster : « je veux un site comme ça », parce que vous avez flashé sur son design ou son concept, il se peut qu’en réalité cela ne corresponde pas à votre activité. Le webmaster est un professionnel en qui vous devez avoir confiance, il n’est pas seulement « une main qui tape un code sur un clavier pour créer un site ».

Un site qui sera parcouru par qui ?

Pour créer le design de votre site, le webmaster tente d’exprimer quelque chose qui vous ressemble et qui ressemble aux internautes qui le parcourront. Il doit donc cerner à qui le site s’adresse : internautes lambda, experts dans un thème complexe, jeunes, seniors, femmes, hommes…

En fonction de la catégorie d’internautes visée, le webmaster pourra aussi vous soumettre des idées lumineuses pour rendre votre site particulièrement attractif, et convertir vos internautes en fans, en clients, en partenaires…

Demander un devis à un webmaster…

En somme, lorsque vous demandez un devis à un webmaster, vous devez lui permettre de comprendre non seulement l’esthétique que vous souhaitez, mais aussi le but du site. Vous pourrez alors être sûr d’obtenir un devis proche de vos besoins, en termes de délais, de prix et de qualité de travail.

Pourquoi signer une maintenance dès la mise en ligne de votre site ?

Pourquoi signer une maintenance dès la mise en ligne de votre site ?

Devez vous signer une maintenance ?

Voilà ce qui vous trotte dans la tête lorsque votre webmaster vous propose une prestation de maintenance de votre site, fraîchement mis en ligne :

  • « Est-ce bien utile ? »
  • « Je vais perdre de l’argent tous les mois »
  • « Je le soignerai bien et mon site ne sera jamais malade ! »

Ne pas opter pour une prestation de maintenance de votre site, c’est un peu comme ne pas avoir de carte vitale parce que vous n’êtes jamais malade. Le jour où vous buggez, vous restez bloqués au secrétariat au lieu d’être vite remis en état de marche.

Bug : votre webmaster trouve la panne plus vite

Si la plupart des sites tournent « tous seuls », ils ne sont pas exemptés de mauvaises manipulations, de piratage, de bugs… Imaginez : vous souhaitez simplement modifier quelques lignes de texte sur votre site, pour souhaiter la bonne année à vos internautes. Oups, vous dérapez sur votre souris et cliquez par mégarde sur la case « no index ». Et bien sûr, vous publiez la modification sans vous rendre compte de la coquille. Grosse coquille, plutôt celle d’un oeuf de dinosaure ! Puisqu’elle informera les moteurs de recherche que vous ne voulez plus apparaître dans leurs pages. Quelques jours plus tard, vous n’avez plus aucune commande, quasiment plus de visites sur votre site… Apocalypse.

Même si cela ressemble à un scénario catastrophe…

Même si cela ressemble à un scénario catastrophe, c’est arrivé à l’un de mes clients… D’ailleurs, ce type d’erreurs est typique du bug qu’on n’arrive pas à comprendre : vous ne vous souviendrez même pas d’avoir fait une erreur. Il pourrait très bien s’agir d’une autre erreur, qui rend votre site inaccessible ou qui empêche l’internaute de commander un produit.
Dans ce cas, votre webmaster peut trouver le bug plus rapidement que nul autre : il a conçu votre site, il sait comment il a été personnalisé. Mieux placé que quiconque pour vous aider, il sera sans doute le plus rapide à remettre votre site en état de marche.

Toujours pas convaincu de signer une maintenance ?

Votre webmaster a conçu votre site, il sait comment il a été personnalisé. Il sera sans doute le plus rapide à remettre votre site en état.

Prévenir les « fausses routes » et le piratage

Le webmaster possède une expérience du web que le client n’a pas. Il pourra vous conseiller sur l’installation de nouvelles fonctionnalités, d’un nouveau design, en vous évitant bien des problèmes. En effet, certains soucis ne peuvent être anticipés que par des personnes averties ! Il est comme un ange gardien qui saura toujours vous dire « oui, mais… si vous faites cela, vous risquez cela ».
D’autre part, les services de maintenance permettent de protéger votre site : les pirates arrivent toujours à trouver les failles des outils anti-hack. Seul un webmaster plongé dans le sujet en permanence est au courant des nouveaux outils performants.

Évolution cohérente du site

En engageant votre webmaster pour la maintenance de votre site à long terme, vous avez affaire à un prestataire qui connaît tout l’historique de votre site. Dans 10 ans, il saura se souvenir que tel outil ou telle stratégie ne fonctionnaient pas, et pourra donc optimiser l’évolution de votre site. Il saura aussi se souvenir de vos préférences, pour vous satisfaire ainsi que vos internautes.
Grâce à sa fidélité envers vous, le webmaster vous fait économiser du temps et de la salive !

Hésitez-vous encore à signer une maintenance ?