Your link text
Pourquoi la newsletter c’est PAS has been ?

Pourquoi la newsletter c’est PAS has been ?

La newsletter a connu sa période de gloire il y a déjà plus de 10 ans et aujourd’hui avouons‑le, elle est souvent considérée comme « un truc de vieux ». Oui mais : il y a des vieux à 2 vitesses. Ceux qui disent « il faut vivre avec son temps » et les adeptes du « bon vieux temps » qui d’ailleurs rechignent encore à se connecter à internet. La newsletter, c’est pareil ! Soit elle présente un design moderne et léger, soit elle utilise des méthodes archaïques qui déjà à l’époque incitaient à se désabonner de toute urgence.

Mais qu’est-ce qu’on lui reproche au juste ?

Plusieurs causes expliquent le décrochage de beaucoup d’internautes vis-à-vis de la newsletter : la fréquence trop importante d’envois, le contenu inadapté, la lourdeur du design… D’autant plus que la majorité d’entre nous lisent leurs mails sur smartphone et cette lourdeur est encore plus compliquée à gérer sur de petits écrans. Alors si vous envoyez des newsletters à vos abonnés, rassurez-vous, elle n’est pas has been, sauf si vous fonctionnez comme il y a 10 ans. Aujourd’hui, c’est plutôt facile de moderniser une newsletter grâce aux outils de conception bien pensés et à la portée de tous.

La newsletter n’est pas has been, parce que :

elle séduit par son design désormais léger

Remise au goût du jour, la newsletter donne une nouvelle dimension à la lecture des mails, avec sa mise en page aérée, son design léché. Même si vous n’y connaissez rien en code html, vous pouvez obtenir de très jolis résultats. Des outils comme MailChimp permettent de choisir un design parmi des templates préconfigurés puis de les personnaliser pour une newsletter unique et à votre image.

elle répond aux besoins de l’internet mobile

Les smartphones ont le monopole avec leurs grands écrans, laissant définitivement les petits téléphones à clavier aux oubliettes… Conçus pour la navigation internet, les mobiles contemporains incitent l’internaute à se connecter dès qu’il a un moment de libre : c’est tellement facile et agréable qu’il en devient addict. L’un des premiers réflexes du quotidien, lorsqu’on est dans une file d’attente par exemple, est de checker ses mails et donc, de lire ses newsletters. Grâce à leur design responsaive, elles ne riment plus avec « direction corbeille » mais avec « ça m’a l’air super ». Pourtant, le charme visuel de la newsletter ne fait pas tout : l’internaute doit aussi y trouver son compte sur le fond. Vous devez créer un contenu ciblé pour le satisfaire et apporter une valeur ajoutée. Cela demande donc une personnalisation du contenu.

elle s’adapte aux besoins de chaque internaute

Lors de son inscription à la newsletter ou même ultérieurement, l’internaute peut choisir les sujets à propos desquels il souhaite recevoir un mail, mais aussi la fréquence d’envoi. La réussite de votre newsletter commence donc dès l’inscription de l’internaute ! Pensez à lui permettre de sélectionner les options susceptibles de l’intéresser. Une fois votre carnet d’adresse bien rempli, vous pouvez créer des listes de destinataires ayant les mêmes centres d’intérêt pour leur envoyer une newsletter ciblée. Une méthode utile pour diminuer le taux de clic sur « se désabonner » !

elle se partage sur les réseaux sociaux

La newsletter peut facilement se partager grâce à un bouton qui incite au clic (call to action) et à une formulation accrocheuse. Il est aussi primordial de choisir une image qui représente exactement ce dont rêve le destinataire. En effet, si très peu d’internautes lisent les newsletters, beaucoup regardent les images et décident de consulter le site uniquement à la vue de ces images. Si par contre ce visuel leur rappelle quelqu’un, ils vont partager la newsletter sur leur profil ou par mail. Et c’est l’effet boule de neige ! C’est d’autant plus important que le partage se fait souvent de manière très instinctive : ça me plaît / ça peut plaire à mes proches -> je partage. Un produit ou une prestation peut donc devenir virale grâce à la newsletter. Alors, has been ou pas ??

elle obéit aux règles modernes du webmarketing

Les newsletters entrent complètement dans le « moule » des techniques actuelles de webmarketing : le call to action ou l’inbound marketing par exemples. Le call to action grâce aux boutons « partager » ou « acheter » et l’inbound marketing grâce à l’analyse des données fournies par l’abonné (son âge, les sujets qui lui plaisent, ses statistiques de lecture, etc.). Le webmaster récolte ainsi des infos précieuses pour mieux concevoir des newsletters qui conviendront à tels ou tels profils d’abonnés. Cette utilisation efficace des informations fournies par l’internaute est très en vogue.

Par contre, la newsletter has been existe encore !

Ne risquez pas de tomber dans le cliché de la newsletter complètement dépassée ! Il suffit de peu pour passer dans la catégorie « has been ! » D’autant plus que l’internaute devient de plus en plus exigeant au regard de la qualité des mails qu’il reçoit.   Vous l’aurez compris, la conception et la diffusion de newsletter a besoin d’outils modernes pour atteindre ses objectifs.

Bien connaître son site Web pour le faire évoluer

Bien connaître son site Web pour le faire évoluer

Si vous pensiez que votre site, une fois créé, serait immortel, invincible, ou définitivement terminé, vous faisiez sans doute erreur. Le web est en perpétuelle évolution : votre site, aujourd’hui ultra tendance ne sera qu’un vieux débris dans 10 ans si vous ne l’entretenez pas ! Voici ce que vous devez comprendre et connaître pour faire vraiment vivre votre site pour toujours. Bien connaître son site Web c’est vous assurer la tranquillité.

Le Back office

Vous possédez un blog, un site professionnel une boutique en ligne ? Quoi qu’il en soit vous aurez besoin de plonger dans l’interface admin de votre site, plus souvent appelée back office ou BO. C’est un peu comme découvrir ce qu’il y a sous le capot de votre voiture, en moins sale. Au début, c’est le flou artistique mais vous saurez vite où verser le lave-vitre les yeux fermés ! Pour devenir incollable, vous devrez sans doute suivre une formation aux outils du web, même succincte.

Publication de contenus

Les articles de blog, les nouveaux produits de votre site ecommerce, les nouvelles prestations… Quelle que soit votre activité, vous aurez à publier de nouveaux contenus qui montrent à l’internaute que votre site est toujours vivant. Si vos prospects découvrent une de vos pages datant de Mathusalem, ils peuvent penser que vous aussi, en êtes resté aux tendances de l’époque. Ils préféreront se rendre chez un de vos concurrents. Oui, l’internaute est parfois cruel !

En travaillant avec un site CMS comme WordPress, vous pouvez être 100% autonome dans l’évolution de votre site : publier un texte, une galerie d’images, ajouter un item à votre menu…

Gérer les commentaires

Les internautes vont tôt ou tard laisser quelques commentaires sur votre blog. Serez-vous prêt à y répondre ? Maîtrisez-vous l’interface de gestion de commentaires de votre blog ? Sinon, vous avez sûrement prévu de faire intervenir votre agence web pour poster les réponses à votre place. Non ?? Décidez maintenant comment vous devrez réagir !

WordPress possède une interface de gestion des commentaires par défaut. Mais pour diverses raisons, votre site peut posséder un autre outil, avec l’avantage de laisser l’internaute choisir le type de notifications, pour être averti d’une réponse par exemple.

Les commentaires ont une grande importance pour votre blog car ils peuvent avoir un effet boule de neige très fructueux. Ne les sous-estimez pas !

Formulaires de contact et devis

Votre site vous convient à merveille, il vous envoie directement sur votre boîte mail les messages et demandes de devis de vos clients. Oui mais, que se passera-t-il le jour où vous ferez évoluer vos prestations ? Imaginez que l’une d’elles ne soit plus idéale au point que vous décidiez de ne plus la proposer.

Selon le formulaire de contact installé sur votre site, vous aurez plus ou moins de facilité à gérer cela par vous-même. Le plus souvent, cela nécessite d’insérer quelques codes par copier-coller, avec tous le risque de bug que cela comprend.

Un design toujours au top !

Donner un coup de jeune au design d’un site n’a rien d’inabordable, surtout si vous travaillez avec WordPress. Il suffit de choisir un autre thème et quelques clics suffisent pour les réglages. Néanmoins, vous prenez un risque si vous vous lancez dans cette aventure sans aide : vous risquez de donner de nouveaux défauts à l’apparence de votre site mais aussi de perdre des données. Heureusement, avec la sauvegarde, vous pouvez toujours faire marche arrière.

Newsletter

Maintenir votre site actif, développer son activité : rien de plus simple avec la newsletter. Elle se prête elle-aussi à tout type de site. Pas convaincu ? Voici de bonnes raisons de vous convertir à la newsletter !

Pour créer vos newsletters et les publier, vous devrez connaître l’outil mis en place sur votre site et en réalité, tout dépend de la complexité de votre système de création de newsletters. L’un des systèmes connus pour son efficacité est Mailchimp. Très complet, il demande néanmoins un peu de temps pour une bonne prise en main.

Mises à jour & Sécurité

Hélas, tout site internet risque un « beau » jour d’être piraté. Vous avez beau mettre en place le plus fort des captchas, s’il date du siècle dernier vous risquez de ne plus être maître de votre site. Car le pirate peut littéralement prendre le contrôle de votre site, même remplacer tout son contenu par quelque chose qui n’a rien à voir. Je me souviens d’un client qui lançait son site de rachat de crédit et dont le site vendait des MP3… Le piratage, ça fait mal !

Les mises à jour sont faites pour tromper les pirates : ils travaillent depuis des mois pour trouver une faille, et lorsqu’ils arrivent presque à leur fin, vous faites une mise à jour ! Ils sont coincés. Sur WordPress, les mises à jour et les outils dédiés à sécuriser votre site sont nombreux. Le plus souvent, vous pouvez gérer cela en toute autonomie, mais attention aux bugs ! Pour les éviter, demandez l’avis ou l’intervention de votre professionnel. Ajoutez à cela une url https et votre site est béton.

Les sauvegardes

Vous l’aurez compris, tenir un site internet est délicat. Un seul détail qui saute et votre site part en live ! La sauvegarde vous permet de rétablir la version précédente aux modifications que vous venez de faire, effaçant ainsi l’erreur. WordPress possède des outils simples pour sauvegarder votre design, vos textes, vos images et chaque élément de votre site. Cela demande quelques connaissances pour être sûr de réussir la sauvegarde ! Surtout avec un site WordPress où vous aurez parfois à faire une sauvegarde avec plusieurs outils pour être sûr de pouvoir récupérer tous les éléments de votre site.

Prêt à vous lancer dans l’évolution de votre site ? N’hésitez-pas à me laisser vos commentaires. J’y répondrai avec plaisir !

Les réseaux sociaux et outils de veille et partage

Les réseaux sociaux et outils de veille et partage

Les réseaux sociaux fleurissent au fil des ans, et vous êtes en droit de vous poser mille questions à leur sujet !
Faut-il être présent sur tous les réseaux sociaux ?
Comment les utiliser pour avoir un minimum (maximum !) de succès ?
S’il fallait en privilégier un, comment choisir parmi les différents réseaux ?
Voici quelques exemples de réseaux sociaux et leurs particularités.

Faites le buzz sur Facebook !

Plus qu’incontournable, Facebook fait partie de notre mode de vie et rares sont ceux qui ne possèdent par un profil ou une page Facebook. La particularité de Facebook ? La grande liberté de communication qu’il autorise. Vous pouvez publier des posts très courts ou très longs, avec des illustrations de tous types (vidéo, image, gif…). Vous avez aussi la possibilité de créer un profil et donc de devenir « amis » avec vos abonnés, ou de créer une page qui est sans doute la meilleure option si vous avez un site internet. En effet, vous pourrez intégrer sur votre site une « like box » pour montrer aux internautes le nombre d’abonnés à votre page Facebook tout en les incitant à s’abonner eux-aussi !

Pour en savoir plus sur les différences entre page et profil Facebook, par ici !

Créez un réseau pro avec Linkedin

Il possède un point commun avec Facebook : la possibilité de créer un profil ou une page, ou les deux à la fois. Réseau social professionnel par excellence, Linkedin vous permet de faire la promotion de vos offres mais aussi de chercher des partenaires, des clients, des sous-traitants… Grâce à la recherche par mot clé, vous pouvez intégrer un réseau de professionnels ciblé. Chose moins évidente à réaliser avec Facebook qui permet plutôt d’attirer des abonnés qui vont relayer vos infos par le biais des boutons « J’aime » et « Partager ».

Pratique, Linkedin vous permet d’envoyer un message à tous vos contacts, pour toucher un maximum de professionnels potentiellement intéressés.

Exprimez-vous sur Twitter

Sans doute le plus ludique des réseaux sociaux, du moins pour les professionnels, Twitter permet aussi de se créer un large réseau de contacts professionnels pour suivre leurs actualités. Ce réseau est une source d’échanges intuitifs et très viraux grâce aux Retweets. Vous pourrez grâce au fameux #, vous faire connaître de professionnels qui ont les mêmes centres d’intérêts ou qui cherchent un professionnel comme vous.

Grâce à l’aspect ludique de Twitter, vous communiquez en un clin d’oeil : les posts limités à 140 caractères, obligent à être synthétique et percutant à la fois. Des titres chocs pour vos articles de blogs, pour la promotion de vos prestations… Mais les pros ne font pas que du business sur Twitter : ils échanges librement, partagent leurs opinions sur l’actualité liée à leur activité ou non.  Twitter dédramatise l’actualité grâce à un flux constants de tweets pleins d’humour.

Pour en savoir plus à propos des possibilités offertes par Twitter pour les pros, par ici !

Planifiez vos posts avec Buffer ou Hootsuite

Vous avez la main lourde quand il s’agit de publier sur Facebook, Twitter et Linkedin ? Gagnez du temps et devenez plus efficace avec Buffer ou Hootsuite, deux réseaux sociaux « tout en un ».

Plus besoin de suivre votre agenda pour savoir quoi partager, où et quand : la gestion multicompte le fait pour vous ! Quelques réglages rapides, et vos posts sont publiés sur tous les réseaux sociaux, avec une répartition équilibrée sur toute la journée. Vous touchez ainsi vos lecteurs plusieurs fois par jour, ce qui peut décupler le nombre de vues de vos posts !

Comment choisir entre Buffer et Hootsuite ? Si vous avez besoin d’un maximum de fonctionnalités et que donc, vous êtes prêt à suivre une formation réseaux sociaux pour maîtriser l’outil, Hootsuite est le plus complet. Si au contraire, vous avez besoin de légèreté et d’une prise en main facile, préférez Buffer.

Car oui, le partage sur les réseaux sociaux se travaille et s’anticipe pour être les plus viraux possibles.

Partager et découvrir la veille des pros avec Scoop It

Sur Scoop It, vous partagez… un scoop. Et vous n’êtes pas le seul ! Ce réseau social grouille de veilles partagées et repartagées. Vous souhaitez vous tenir informé des actualités sur un thème ou plusieurs thèmes ? Scoop It est fait pour vous ! Vous souhaitez séduire les internautes qui viennent à la recherche des derniers scoops ? Scoop It est fait pour vous.

Comme tout réseau social qui se respecte, Scoop It permet à la fois de publier et de lire les publications des autres pour relayer l’info. Si vous avez bien optimisé vos réglages Scoop It, vos publications peuvent donc être relayées elles-aussi. Particulièrement ouvert, Scoop It s’adresse aux pros comme aux particuliers qui ne veulent rien manquer des nouveautés qui les intéressent. C’est donc ce fonctionnement par thème qui caractérise Scoop It.

Pour en savoir plus sur Scoop It,  l’outil idéal pour la veille, par ici !

Le calendrier social média

Gérer un profil de réseau social rime avec publications diverses à intervalles relativement réguliers. Pour partager des posts qui reflètent chaque trait de caractère de votre entreprise, tenez un calendrier éditorial et planifiez les sujets à aborder à des moments bien précis (en fonction de vos pics d’activité, des saisons…). Plusieurs outils peuvent vous permettre de tenir un calendrier social média, dont Buffer et Hootsuite dont je parlais plus haut, mais aussi Trello et bien d’autres.

Lire cet article vous a, j’espère, aidé à cerner l’identité de chaque réseau social. Peut-être même savez-vous à présent lequel sera le plus adapté à certaines de vos activités sur le web. Mais si vous voulez vraiment devenir incollable sur le sujet, inscrivez-vous pour un diagnostic gratuit ! Vous éviterez les erreurs qui rendent vos publications peu attractives : mauvais formats d’image, mauvais extraits publiés… Bien des surprises peuvent venir gâcher votre expérience surtout lors des premières utilisations d’un réseau social.

Un cahier des charges réussi, un gain de temps précieux !

Un cahier des charges réussi, un gain de temps précieux !

La création de votre site s’anticipe bien à l’avance, elle se prépare en amont par la rédaction d’un cahier des charges. Celui-ci contient toutes les informations utiles pour modeler votre site à votre image. Vous verrez que cela consiste principalement à concevoir l’apparence de votre site, qui joue un grand rôle dans la qualité de l’expérience utilisateur : une véritable stratégie de communication.

Les principaux axes du cahier des charges

Si vous commandez un site internet sans rédiger de cahier des charges, vous prenez le risque d’un résultat inapproprié. Mais vous risquez aussi de ne pas pouvoir rendre votre site aussi efficace que prévu, impactant directement votre business.

En effet, la charte graphique incluse dans le cahier des charges vous permet d’exprimer ce qui est important pour vous en termes de design. Elle permet aussi de commencer à concrétiser votre projet : vous pourrez vous rendre compte de certaines incohérences esthétiques auxquelles vous n’aviez pas pensé.

L’accompagnement d’un professionnel vous évite une perte de temps colossale avant même d’avoir commencé à construire à votre site. Une base solide pour poursuivre avec les 5 premières étapes de l’optimisation de votre site.

Choisir sa charte couleur

Lorsque nous commencerons à concevoir votre charte graphique, vous aurez la possibilité de choisir les couleurs de l’arrière-plan, du texte, du menu ou du pied de page. Cette étape à elle seule crée les bases de votre identité visuelle et facilite la lisibilité de votre site.

L’univers de votre site

Grâce aux couleurs de votre site, vous envoyez des signaux qui correspondent souvent à un public précis. Un site dédié au luxe par exemple, tentera d’avoir un aspect lumineux, de rappeler la couleur or. Dans le domaine de la santé, les sites sont souvent bien plus aseptisés, avec des couleurs froides comme le blanc et le bleu.

Inciter à l’action

Les couleurs permettent de mettre en valeur certains éléments qui favorisent l’activité de votre site : un bouton de demande de devis, la possibilité de choisir la quantité de produits… Trouvons la couleur qui incitera au clic sur chacun de vos boutons !

Le simple fait de choisir des couleurs lorsqu’on n’y est pas habitué, est une épreuve ! Vous pourrez y passer des heures sans vous en rendre compte. Comment associer les couleurs pour les harmoniser ? Comment rendre un texte facilement lisible ? Je vous aide à y voir plus clair.

Choisir son logo

Tout site professionnel dévoile un logo, positionné dans l’en-tête. Ce logo donne tout de suite le ton : « voici un site professionnel, et voici à travers ce logo, comment mon entreprise se définit ».

Un logo peut être très accrocheur, même s’il n’est composé que des initiales de votre entreprise. Mais il faut un vrai talent pour les mettre en valeur et les rendre expressives !

Un logo peut aussi se composer du nom de votre entreprise et d’une image créée avec un outil de création graphique ou achetée sur un site de vente d’images. L’important que votre logo soit parlant et séduisant.

Souvent, les entreprises choisissent une image qui symbolise leur activité : un outil de travail par exemple. Mais l’image du logo peut aussi être tournée vers l’utilisateur en symbolisant ce que votre activité peut représenter à ses yeux. La silhouette svelte pour les sites de diététique par exemple !

Dans tous les cas, le logo doit permettre aux internautes de se projeter avec vous dans l’avenir. Grâce à ces différentes solutions, vous avez l’embarras du choix.

Choisir ses polices

Si vous avez déjà utilisé Word, même brièvement, vous savez qu’il existe un nombre quasiment infini de polices. Son choix est crucial pour votre site web car les polices dévoilent des styles très variés, dont certains (une majorité sans doute !) ne sont pas adaptés à votre activité. Imaginez un site officiel comme impots.gouv avec une police rappelant une écriture d’enfant… plus personne ne déclarerait ses impôts par peur d’être tombé sur un site hacké !

Vous pouvez tout de même oser quelques originalités, heureusement ! Mais avec parcimonie et élégance. Les polices les plus originales peuvent être utilisées pour le titre de votre site par exemple, tandis que vous opterez pour une police plus classique pour le texte. Sans quoi, l’internaute n’aura jamais le courage de lire vos contenus ! Il pourra même quitter votre site par manque de confiance vis-à-vis de l’image que votre site renvoie.

Créer un site UX et UI

Pas de panique ! Vous allez vite comprendre ce qui se cache derrière ces termes techniques !

UX = User Experience

L’internaute qui navigue sur un site, vit une expérience. Soit par la simple lecture du site, soit par l’achat d’un produit, l’utilisation d’une fonctionnalité etc. C’est l’expérience utilisateur, ici appelée UX.

Cette expérience peut être optimisée, et heureusement ! C’est grâce à elle que votre site peut faire décoller votre business.

Plusieurs outils sont utilisés par quasiment tous les sites, comme le formulaire de contact. Ensemble, nous pouvons rendre cet outil unique, en lui donnant des fonctionnalités innovantes ou très spécifiques à votre activité. En développant des fonctionnalités et en dévoilant une marque bien à vous, vous rendez l’expérience utilisateur remarquable.

UI = User Interface

L’internaute utilise donc une fonctionnalité : l’UI est l’apparence de cette fonctionnalité. Imaginons que votre site propose à l’internaute toutes les fonctionnalités dont il rêve. Si l’apparence n’est pas travaillée, son expérience peut réellement échouer : il suffit de couleurs mal choisies pour que l’internaute passe à côté d’une information parce qu’elle n’est pas assez visible. Il peut même trouver cette présentation tellement mal soignée que cela ne lui inspire pas du tout confiance !

Finalement, l’UI fait partie intégrante de votre stratégie de webmarketing. Elle doit d’ailleurs être adaptée à votre public. S’il est très doué avec internet, vous devrez utiliser les designs les plus modernes et vous aurez la possibilité de pousser la complexité de votre offre à son maximum. Si à l’inverse il s’agit d’un public peu à l’aise sur le web, vous devrez plutôt opter pour un design léger, épuré et des fonctionnalités simples de son point de vue.

L’UX et l’UI vont de pair !

Votre charte graphique est en quelque sorte, la liste des ingrédients de votre design et il est préférable de la concevoir après avoir rédigé votre business plan. Votre site doit en effet répondre à toute une stratégie marketing : en fonction de types d’offres que vous proposerez, vous choisirez l’univers de votre site internet.

La rédaction des contenus pour un site performant

La rédaction des contenus pour un site performant

Quel que soit votre domaine d’activité, les textes de votre site doivent répondre à diverses contraintes. En réalité, la marge de manoeuvre est assez étroite dans les cas les plus complexes car un texte doit à la fois être compréhensible par votre public et vos partenaires, tout en rendant votre activité séduisante. D’ailleurs, certaines pages de votre site suivront une stratégie commune, d’autres seront uniques.

Avant d’écrire… réfléchir !

Internet permet beaucoup de libertés dans la rédaction des sites mais à la fois, confronte à beaucoup de contraintes. Définir une stratégie de contenu vous permet d’avoir une cohérence entre chaque texte de votre site. Comme les chapitres d’un livre sont tous uniques et à la fois ont une histoire commune, chaque page de votre site doit avoir sa raison d’être et une identité commune.

La conception éditoriale consiste à définir le style de vos textes, leur structure, leurs mots clés qui feront tilt dans l’esprit des lecteurs. Parmi les contraintes du web, il y a ce besoin vital de proposer des textes concis et à la fois, des textes complets. Le secret ? L’organisation ! De courts textes avec accroches permettent de guider l’internaute vers des contenus plus détaillés par exemple. Chaque site se développe d’autant mieux que sa conception éditoriale est peaufinée, singulière.

Rédaction des offres

Une mission bien délicate que la rédaction de vos offres : présenter vos prestations, les mettre en valeur sans noyer l’internaute, ni oublier de séduire Google… Tout un art ! Le texte a un pouvoir fort : quelques mots peuvent suffire à convaincre l’internaute que votre offre est celle qu’il lui faut. Ou pas ! En d’autres termes, vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Autre difficulté : si chaque offre doit se démarquer par son contenu et donc par son texte, l’idéal est de trouver une structure, un style communs à chaque offre. Grâce à cette trame, l’internaute peut se repérer d’une page à l’autre pour trouver les renseignements qu’il cherche. Votre contenu est alors convaincant.

Être accompagné par un professionnel de la communication a un avantage de taille : il a une distance et un regard frais sur votre activité ! Il saura mieux cerner comment valoriser votre offre par les mots.

Rédaction de la page A Propos

Sans doute la plus personnelle de votre site, la page A Propos est pourtant celle qui doit mettre en avant le professionnel qui est en vous en vous distinguant de vos concurrents. Comme souvent, le cordonnier est le plus mal chaussé : vous savez mieux que quiconque votre parcours, vos valeurs professionnelles et pourtant vous ne savez pas les mettre sur le papier. Ou alors, sans grande conviction !

Confiez la rédaction de cette page à quelqu’un qui saura résumer quel professionnel vous êtes, en quoi vous êtes unique et quelles sont les qualités pour lesquelles vos clients vous cherchent. Ce chargé de communication saura par la même occasion trouver les mots qui séduiront le public ciblé. La page « A Propos » peut faire toute la différence.

Référencement de votre site

Le texte a le pouvoir de valoriser votre offre, de répondre aux interrogations des internautes, mais aussi d’optimiser votre position dans les moteurs de recherche.

Pour certains professionnels, cela n’a pas d’importance : ils ont un succès fou sur les réseaux sociaux ou une réputation qui fait revenir leurs clients directement sur leur site, régulièrement.

La majorité des sites naissants ont quant à eux besoin de travailler leur visibilité Google, moteur de recherche le plus utilisé au monde : plus leur texte est de qualité, plus le site a de chances de remonter vers la première page Google.

Mais face à une concurrence féroce et toujours plus nombreuse, le référencement naturel est un travail de longue haleine. Le texte doit alors répondre à certaines règles, qui ont l’indélicatesse de changer en fonction des exigences de Google.

Des accroches qui accrochent !

Quelques mots suffisent : oui, mais lesquels ? La grande difficulté des professionnels qui se lancent sur le web est qu’ils rédigent leurs textes en voulant montrer qu’ils connaissent parfaitement leur sujet. Cette posture a pour faiblesse d’être difficile à comprendre par les internautes qui ne sont pas professionnels comme vous.

Les accroches de vos textes, souvent placées dans les sous-titres ou dans la barre latérale, doivent littéralement faire craquer l’internaute, en quelques mots. L’humour, le style, les formes interrogatives ou exclamatives… toutes ces méthodes sont favorables à vos accroches mais encore faut-il que le fond aussi soit percutant ! Les professionnels du marketing sont habitués à trouver ce type de formules.

Finalement, ces quelques mots sont ceux qui ont le plus d’importance, le plus d’effet et qui peuvent demander le plus de travail. Les meilleures accroches sont celles qui passent inaperçues : le lecteur est immédiatement emporté, conquis.

Les fautes & coquilles

Le web s’est heureusement, beaucoup amélioré depuis son avènement, en termes d’orthographe, de grammaire, de style. Ceux qui y étaient à ses débuts se souviennent des phrases pleines de fautes, de ce français mal tourné… Pour bien des raisons, le web a dû progresser à ce sujet et votre site, doit faire face à une exigence intraitable quant à la qualité de l’écriture !

Écrire pour le web est un exercice à part : aujourd’hui, même un diplômé de lettres peut ne pas avoir le bon profil pour rédiger votre site ! Le web fait appel à un langage à la fois soutenu et léger, avec toute la sympathie de l’expression orale mais… à l’écrit. Les professionnels du web savent quels tournants prend le web, quelles sont les stratégies éditoriales qui rendent les internautes accrocs.

Cette spontanéité que demande la rédaction web, comporte un risque : celui des coquilles ! Fautes de frappe, erreur de manipulation de l’éditeur de texte ou lors de l’intégration du texte, erreur lors de l’insertion d’une image…  Pourtant, les coquilles n’ont plus leur place sur internet, surtout dans certains domaines professionnels où la clientèle est intransigeante à l’égard des fautes.

Sur le web, le texte répond à des règles paradoxales : concision & exhaustivité, charme & sérieux, accessibilité & expertise… Confiez cette mission délicate et tout autant essentielle à un professionnel passionné !

Optimiser votre site Web : les 5 premières étapes

Optimiser votre site Web : les 5 premières étapes

Vous voilà commandant de bord d’un site internet, mais, vous sentez qu’il y a un mais. Votre site peine à atteindre ses objectifs, à savoir : attirer les internautes et les convertir en clients. N’abandonnez pas ! Vous avez certainement quelques petites choses à travailler pour rendre votre site explosif.

1)    Tout est dans la présentation !

C’est bête à dire, mais un site pas joli, ça fait fuir. Un site trop lourd, aussi. L’internaute est très intuitif, bon nombre de ses actions ne sont pas réfléchies, avant de devoir faire le choix : acheter ou pas ; demander un devis ou pas. On pourrait presque l’imaginer comme une star capricieuse qui refuse tout ce qu’on lui propose parce que ça n’a pas fait « tilt ». Grosso modo, vous aurez au moins deux types de présentations à travailler : la page d’accueil et… le reste. Vous pouvez en effet présenter toutes vos présentations de la même façon (structure, couleurs etc.), ce qui aide l’internaute à se repérer.

Page d’accueil

Elle est le bouquet final du feu d’artifice, avant même que l’internaute ait assisté au feu d’artifice. La page d’accueil doit tout de suite capter l’attention et ne comporter aucun élément qui sème le doute dans l’esprit de l’internaute. La présentation de la page d’accueil doit lui permettre de comprendre en un clin d’oeil vos prestations. Il y aussi une rumeur qui dit que votre internaute doit pouvoir passer à l’action (commander ou vous contacter donc) en moins de 3 clics depuis votre page d’accueil. A vous de compter !

Prestations

Selon votre activité, vous pouvez envisager plusieurs types de présentations pour vos prestations. Le but est cette fois de détailler votre offre. La présentation doit permettre tant sur le plan visuel que par son contenu, de convertir l’internaute en client.

2)    Un site fonctionnel, pas si simple ?

Chouette ! Vous avez travaillé la présentation des pages de votre site, vous êtes sur un petit nuage. Mais, vos visiteurs vont-ils pouvoir utiliser le site sans difficulté ? Car là aussi, un internaute qui n’arrive pas à trouver ce qu’il cherche, c’est un internaute qui prend ses jambes à son cou ! Bien sûr, tous les internautes qui découvrent votre site ne vont pas chercher la même chose : certains vont vouloir tout de suite vous contacter, d’autres préféreront commander en ligne en 2 clics, ou lire le détail de vos prestations. Quoi qu’il cherche, l’internaute doit pouvoir y accéder : d’où l’intérêt d’avoir un menu bien conçu. Il doit avant tout parler à l’internaute. Choisissez les items de votre menu de manière à éclairer l’internaute et pas en utilisant le terme professionnel suprême que vous seul et vos confrères connaissez. A moins que vous ne cherchiez un client qui justement, cherche un expert. Votre page d’accueil doit elle aussi être fonctionnelle. La tendance actuelle est de publier des images en portfolio sur la page d’accueil, avec un simple titre et une phrase d’accroche. Cela correspond aux attentes de l’internaute puisqu’en en un clin d’oeil, il comprend ce que votre site propose.

3)    Votre site doit convertir !

Un site réussi, c’est un site qui convertit. Vos internautes vous trouvent via Google (c’est que vous avez déjà bien travaillé votre référencement !) mais, combien deviennent clients ? Où sont partis tous les autres ? Un taux de conversion trop faible peut montrer que soit, vous êtes référencé sur de mauvais mots clés (qui ne correspondent pas à la réelle activité de votre site), soit votre site n’est pas convainquant. A ce niveau, vous devriez avoir une belle présentation et un site fonctionnel, alors qu’est-ce qui cloche ? Votre site n’explique pas bien à quoi il sert, vos tarifs sont trop élevés ou encore, vos textes sont mal conçus, ou manquent d’une touche de marketing ? Les causes peuvent être nombreuses. La simple façon de vous exprimer sur un site peut rompre la confiance avec l’internaute. Alors, vérifiez que vos textes se lisent et se comprennent aisément, qu’ils apportent tout ce dont l’internaute a besoin.

4)    Des textes bien tournés et vendeurs

A moins d’avoir fait des études de marketing, vous n’êtes sans doute pas habitué à écrire un texte fait pour vendre. Pour arriver à rédiger un contenu à la fois informatif et commercial, vous devrez réveiller votre esprit créatif, votre mémoire. Oui, car vous avez entendu des milliers (des millions ?) de publicités à la radio, à la télé et sur le web. Chacun de nous a été bercé par ces phrases envoûtantes qui vous donnent envie d’acheter une nouvelle voiture ou la lessive qui redonne à vos vêtements tout leur éclat. Attention à ne pas trop en faire toutefois ! Le web exige un parfait dosage entre style, marketing, information.

5)    Votre site est parfait : et votre visibilité ?

Sans un site impeccable, vous aurez des difficultés à vous référencer. Quand bien même vous arrivez à vous référencer, les internautes ne trouvent pas chaussure à leur pied et quittent votre site bien vite. Et vous chutez dans les résultats Google. C’est le serpent qui se mord la queue. Ceci dit, rien ne vous oblige à opter pour le référencement Google ! Vous pouvez préférer les campagnes publicitaires Adwords, très efficaces mais tout aussi chères, ou compter sur vos abonnés Facebook. Les publicités papier ? Finiront à la poubelle pour une grande majorité à moins d’organiser un événement qui attire les foules ! Parmi les bonnes idées : tenir un blog. Si vous êtes à l’aise avec les mots et un clavier d’ordinateurs, et surtout si vous avez l’envie de partager des connaissances, le blog est un très bon moyen d’attirer les internautes. Il demande par contre, un grand investissement en termes de temps.

Et vous, votre site atteint-il les objectifs fixés ? Avez-vous d’autres étapes pour les atteindre ?