Your link text

Comme le dit si bien Michel Berger, « d’où vient ce sentiment bizarre, que je suis seul ? ». Les entrepreneures sont très sujettes à ce sentiment de solitude voire d’isolement. Mais pourquoi et comment se débarrasser de ce sentiment (ou de cette réalité) ?

Pourquoi l’entrepreneure se sent-elle seule ?

Le sentiment de solitude chez l’entrepreneure est très fréquent. Sa place d’entrepreneure individuelle ou de dirigeante la rend par définition assez solitaire : elle est la seule décisionnaire, la seule responsable, la principale roue motrice… Il est donc logique qu’elle se sente isolée mais pour autant, cela ne doit pas devenir une difficulté ni une souffrance.

D’autre part, certaines erreurs de l’entrepreneure la poussent tout droit dans le gouffre de la solitude. Au lieu de prendre des associés dès la création d’entreprise par exemple, la plupart des entrepreneures se lancent seules, par peur de ne pas pouvoir payer leur associée ou de voir leurs propres revenus diminués. L’entrepreneure a aussi très souvent l’impression que personne ne voudra prendre le risque à ses côtés. Pourtant vous le prenez ce risque, non ? Alors vous associer est tout à fait possible ! Travailler seule oui, mais pas trop seule !

Ces craintes de ne pas pouvoir payer un associé ou un sous-traitant sont de véritables freins tout au long de l’entreprenariat car elles empêchent le développement de l’activité et épuise l’entrepreneure isolée. Alors que très souvent, s’entourer est un investissement vraiment rentable.

Le succès de la réussite ? Savoir déléguer !

Vous ne pouvez pas être partout, tout le temps et au top de votre forme. Laissez-faire les spécialistes en embauchant stagiaires, salariés ou freelances, du moment que vous parvenez à mener votre affaire sans vous épuiser. C’est un équilibre à trouver ! Vous apprécierez de pouvoir penser à moins de choses, et d’y penser plus sereinement. Si votre spécialité est la relation client, alors consacrez-vous à cette mission et laissez le reste à d’autres, mieux placés que vous pour prendre en main d’autres activités de votre entreprise. C’est une chance immense de pouvoir décider de ce que vous allez faire ou non dans votre vie professionnelle : profitez-en !

D’autre part, travailler avec d’autres personnes ou faire travailler des personnes pour vous contribue à étendre votre réseau et à multiplier les opportunités professionnelles. Et ça tombe bien car l’entrepreneure doit toujours être en quête de contacts nouveaux, toujours faire parler d’elle pour rester attractive.

S’associer, pour être 2 fois moins seule !

Chaque entreprise a un fonctionnement unique. Certaines entrepreneures trouvent leur bonheur en confiant du travail à un salarié, d’autres en s’associant. Le statut d’associé permet de partager les responsabilités en fonction des compétences et expériences de chacun. De plus, l’associé n’est pas dépendant de vous mais acteur autant que vous, contrairement à un salarié qui a besoin de son salaire, ce qui peut représenter une forme de pression pour l’entrepreneure débutant. Si vous craignez justement de vous entourer dans votre vie d’entrepreneure, commencez par trouver une associée.

Se former

En quoi la formation peut-elle rompre l’isolement de l’entrepreneure ? Certes à l’origine, se former sert à apprendre. Mais cela permet aussi de faire des rencontres, en ligne ou de visu. Il existe de nos jours des manières très variées de se former, très ludiques, qui peuvent aussi vous inspirer par leur dynamisme et les outils qu’elles utilisent. La formation n’est pas seulement l’évolution des connaissances : elle étoffe votre carnet d’adresses et vous sert de girouette, elle vous indique le sens du vent. Car travailler seule, c’est aussi risquer de ne pas suivre le mouvement, de ne pas être au courant des nouvelles tendances qui concernent pourtant votre secteur professionnel et les habitudes de vos clients.

Créer le dialogue pour rompre l’isolement

Echanger fait partie de la nature humaine. L’entrepreneure, même si elle travaille seule, a de multiples opportunités de créer l’échange au quotidien et doit s’en servir. Demander le point de vue d’une autre entrepreneure, inviter un client à donner son avis, proposer un service à un partenaire… Chaque acteur direct ou indirect de votre entreprise peut communiquer avec vous et rendre votre vie d’entrepreneure plus légère. Plus légère et surtout plus riche : écouter les avis des uns et des autres vous donne des idées, vous ouvre de nouvelles portes. L’entrepreneure doit donc être curieux des expériences de ces pairs et de toutes les catégories de personnes avec qui il a l’occasion d’entrer en contact. Au fait, savez-vous comment travailler avec vos clients, collaborateurs et partenaires ? Savez-vous comment vous positionner pour que ces relations vous soient bénéfiques ? Tout cela se travaille et s’expérimente !

Si vous vous sentez seule ou que vous reconnaissez être trop isolée, alors vous devez réagir car cela n’est pas bon signe ! Entourez-vous, car vous êtes sûrement très compétente pour travailler seule, mais dès lors que cette solitude devient une difficulté ou un réel isolement, elle vous fait courir tout droit à l’échec