Analytics : cet outil tellement riche qu’on s’y perdrait ! Sauf si vous suivez nos conseils en surveillant principalement ces 5 données !

Nombre de visites

Sur Google Analytics, bizarrement, vous ne trouverez pas de statistiques portant le nom de « visites ». On parle de Sessions ou de Pages Vues. Pourquoi cette distinction ? Parce que les webmasters sont très fiers de pouvoir dire qu’ils ont tant de pages vues, statistique forcément supérieure aux nombres de sessions ! Pas très humble, n’est-ce pas ? Pourtant, c’est bien la tradition du web 2.0. Mais il y a une autre raison, plus sérieuse : évaluer la qualité du contenu de votre site en comparant sessions et pages vues.

En cliquant « Audience », « Vue d’ensemble » puis « Sessions », vous obtenez une courbe qui vous indique le nombre de visites quotidiennes pendant 1 mois. Ce réglage par défaut peut être modifié si vous souhaitez observer vos statistiques sur une période plus courte ou plus longue. Vous pouvez même comparer plusieurs périodes (cliquez sur l’onglet affichant les dates).

Dans l’onglet « Vue d’ensemble », vous avez sélectionné « Sessions ». Juste en face, vous pouvez sélectionner une autre statistique dans une liste déroulante, comme le nombre de pages vues. Vous obtenez alors une seconde courbe qui vous permet en 1 clin d’oeil de comparer les 2 statistiques. L’intérêt ? Évaluer le nombre de pages vues par rapport au nombre de sessions, et son évolution dans le temps. Très pratique si vous avez mis en place une stratégie pour augmenter votre nombre de pages vues et que vous souhaitez en évaluer l’efficacité.

Durée des visites

Qui n’a pas connu la frustration en découvrant que son site n’était visité que pendant une minute… et même moins lors des premiers jours de vie d’un site. Sans ouvrir d’autres onglets du site Google Analytics, vous trouverez sous la courbe, la durée moyenne d’une session. Il y a plusieurs méthodes pour augmenter la durée de visite d’un site, comme créer des liens pertinents dans le texte ou dans des images. Il faut user d’un certain charme, et même si vous devenez particulièrement charmant, il est difficile de décupler la durée de visite sur certains types de site. Sur certains sites, cela n’est même pas une priorité.

Taux de rebond

Voilà un point qui suscite de nombreuses contradictions ! Le taux de rebond est un terme rigolo pour parler du nombre de fois ou un internaute rebondit sur votre site : autrement, qu’il quitte votre site en ayant parcouru une seule page.

Les professionnels SEO vous diront qu’il est important de diminuer le taux de rebond pour améliorer son référencement Google : plus l’internaute visite de pages en une seule session, mieux c’est.

D’autres vous diront : « si l’internaute quitte mon site après avoir lu une seule page, c’est qu’il a trouvé la réponse à sa question ! » et donc, un taux de rebond élevé serait plutôt flatteur…

Vous êtes bien avancé maintenant ? Vous ne savez plus comment interpréter votre taux de rebond… Pour vous aider, essayons de raisonner par types de sites, vous comprendrez vite pourquoi.

Blog et site d’informations généraliste

Vous publiez des articles de blog régulièrement ou vous tenez une encyclopédie en ligne. Vous y mettez tout votre coeur sauf que, vos internautes vous lâchent après n’avoir parcouru qu’un article ou une définition… Bref votre taux de rebond est très élevé et cela vous déçoit. Je pense pourtant qu’il peut atteindre les 80% voire plus, sans que ce soit inquiétant. Il est fréquent qu’un internaute cherche une réponse précise à sa question et donc, quitte votre blog ou site car votre information lui a été utile. Ou pas d’ailleurs ! Vous ne pouvez pas forcer l’internaute à tester sur certains types de site… Un taux de rebond de 80% d’ailleurs, n’est pas rare, cela n’empêche pas un blog d’être parcouru par des dizaines de milliers de lecteurs tous les mois.

Site vitrine professionnel

Vous présentez vos prestations sur un site. Un internaute le parcourt, à la recherche d’un professionnel dans tel ou tel domaine. Le hic, est énoooorme : il va trouver sur Google et sur les réseaux sociaux, des centaines de sites professionnels similaires au vôtre, du moins a priori. Pour comparer ces sites, l’internaute va parcourir plusieurs sites, qu’il a trouvés facilement. Si la page d’accueil lui permet de comprendre qu’il a frappé à la bonne porte, il va vouloir en savoir plus et lire des pages importantes du site, comme les tarifs ou l’à-propos, des détails de prestations etc.

Le taux de rebond est donc facilement plus bas que sur d’autres types de site, il peut même aller en-dessous de 40%, ce qui selon mes expériences, est un très bon résultat. Pourtant, il peut n’avoir que quelques dizaines de visiteurs par mois : mais ces visiteurs sont intéressés et deviennent souvent des clients. Cela peut être plus que suffisant pour tenir un business !

E-commerce

L’e-commerce, on ne va pas se mentir, c’est un peu comme faire les boutiques, mais en mode pantoufles. Vous cherchez une paire de chaussures mais rien ne vous empêche de quitter le site sans avoir acheté une robe, un sac à main et un bijou !

Au final, vous allez d’une part, visiter plusieurs pages pour comparer les chaussures qui vous plaisent et trouver la bonne couleur, la bonne taille, le meilleur prix… D’autre part, vous allez forcément cliquer sur un produit qui vous a tapé dans l’oeil ! Si vous arrivez à parcourir un site commerce en moins de 10 pages vues, c’est que vous n’aimez pas le shopping.

Le taux de rebond peut donc être incroyablement plus bas sur un site de vente en ligne que sur une encyclopédie en ligne.

L’astuce qui fait baisser le taux rebond

Les internautes aiment les images et les titres limite racoleurs… À vous de voir ce qu’il est possible de mettre en place sur votre site pour inciter au clic !

Source des visites

Très intéressant aussi ! Savoir d’où viennent vos internautes vous permet de comprendre ce qui est efficace ou non dans votre stratégie de visibilité : référencement sur les moteurs de recherche, popularité sur les Réseaux Sociaux, qualité de partenariats avec d’autres sites internet…Pour découvrir vos sources de visites Analytics, cliquez sur « Acquisition », « Tout le Trafic » puis « Source/Support ». Vous pourrez mieux vous concentrer sur les sources efficaces.

Pages les plus lues

Une façon très rapide de découvrir qu’elles sont vos pages web à succès : cliquez sur « Comportement » puis « Toutes les Pages ». Par défaut, Google Analytics classe toutes les pages vues de votre site, de la plus vue à la moins vue. Vous pourrez analyser à votre tour et comprendre pourquoi certaines pages rencontrent du succès et d’autres pas. Est-ce que les internautes recherchent plus ce type d’informations que d’autres ? Est-ce que vous avez travaillé le référencement sur ces pages les plus vues ? Qu’ont-elles de plus que les autres ?

Cette analyse pourrait vous permettre d’appliquer une stratégie efficace sur chaque page de votre site et ainsi décupler votre nombre de pages vues et votre nombre de sessions.

Mais, même avec les meilleures stratégies du monde, vous ne pourrez pas décider du destin de toutes vos pages web… Il y a des raisons au succès, que la raison ignore !

Vous l’aurez compris, les données Analytics demandent à être interprétées pour être utiles. Demander un audit par un professionnel vous permet de mieux comprendre vos (mauvaises) statistiques !

 

Share This