On sait aujourd’hui que le marketing digital s’offre une place non négligeable dans l’achat d’espace publicitaire : pour preuve les montants investis en 2016 par les annonceurs ont dépassé les investissements télévisés. Data minding, plan de taggage, optimisation des conversions, ROI, triger, event font partie des quelques termes au premier abord un peu racoleurs, employés de plus en plus fréquemment.  Au-delà de ces nouveaux champs lexicaux, l’innovation est en route et permet aux professionnels du secteur de l’analyse des datas de moduler au jour le jour et de manière efficace leur stratégie marketing digitale.

L’intronisation de la mesure des données

Avant l’explosion d’internet, la publicité se faisait en majorité via la télévision, la radio et le print (affichage publicitaire). Combien de clients potentiels sont atteints à travers la communication traditionnelle ? Combien achètent au final après avoir vu la publicité ? Carte de fidélité mise à part, comment peut-on savoir quel client revient, à quel moment, pour quel produit ? On ne peut le savoir de manière détaillée. A moins de changer de canal, et d’investir dans le digital marketing, le web et ses innombrables possibilités de mesures-performance, d’optimisation et de récolte de data, permettant de satisfaire avec toujours plus de précision le potentiel client. Aujourd’hui les nombreuses techniques digitales permettent l’accompagnement autour d’un projet en amont, pendant et après ce dernier. Avec l’avènement de la bulle web, on assiste donc à l’intronisation d’un puissant et performant nouveau canal de diffusion.

Le choix d’un positionnement analytics

Lors du dernier aquiversaire, j’ai eu l’occasion de participer avec Marc Noël de l’agence digitale orientée performance Digital Passengers à une conférence sur le SEO et l’analyse des données. Tandis que je présentais le référencement naturel aux auditeurs, l’agence Digital Passengers a appuyé l’idée que pour générer des conversions. Aujourd’hui, de plus en plus, un site doit être optimisé en termes d’UX design (expérience utilisateur) afin de permettre une navigation simple et fluide. De plus, cela favorise la fidélisation du visiteur, donc l’intronise plus fortement en tant que client régulier. Ce sont les premiers pas dans l’installation d’un business model pérenne. Cependant pour penser long terme, générer du trafic avant le lancement et fédérer autour de la marque, l’analyse des performances en bonnes et dues formes ainsi que la maximisation par chacun des canaux pour répondre à vos objectifs devient incontournable. Aujourd’hui, très peu d’agences marketing, spécialisées dans le digital, se tournent vers l’accompagnement client en termes de performances et d’analyse des données statistiques.

Pourquoi investir dans le ROI

Pour 1 euro investi, vous pouvez aujourd’hui mesurer combien vous coûte l’acquisition d’un utilisateur, d’un clic, d’un téléchargement … que ce soit en SEO comme sur beaucoup d’autres leviers. En fait, pratiquement tout est mesurable, ou à défaut, calculable et analysable. C’est en cela que réside toute la richesse du retour sur investissement. Avec l’aide de professionnels du secteur, vous pouvez facilement définir vos objectifs, créer vos campagnes, surveiller vos KPIs et optimiser le tout pour améliorer votre ROI, du lead, des conversions, ou alors même vous permettre d’optimiser votre SEO. La force des analytics, combinée à l’analyse de spécialistes du sujet, constitue donc la nouvelle force du marketing digital.

Pin It on Pinterest

Share This